Le Ministre marocain de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a confirmé la construction du pont le plus récent et le plus long du Maroc, dans le cadre du contournement de Laâyoune envisagé.

Amara, lors d’une tournée d’inspection de divers projets d’infrastructure dans les provinces du sud, a évoqué les progrès de la dernière autoroute du Maroc, le 8 avril.

Le pont de Laâyoune, qui fait partie de l’autoroute Tiznit-Dakhla actuellement en construction, aura une longueur de 1 650 mètres, pour un coût total de 123 millions de dollars (1,1 milliard de dirhams). Actuellement, le titre du plus long pont du Maroc appartient au pont Mohammed VI de Rabat, qui mesure 950 mètres de long.

Le contournement de Laâyoune s’inscrit dans le cadre d’efforts plus larges visant à créer une route transcontinentale qui reliera l’Europe à l’Afrique subsaharienne via le Maroc. L’autoroute Tiznit-Dakhla traversera les provinces du sud sur une distance de 1 055 kilomètres, pour un coût projeté de près de 1,1 milliard de dollars (10 milliards de dirhams).

Bien que la date limite initiale pour l’achèvement de l’autoroute était la fin de 2021, Amara a confirmé que la construction se terminerait plutôt en 2022. Il a noté que la construction de l’autoroute dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, qui accueille 475 kilomètres d’autoroute, progresse régulièrement. Le tronçon Laayoune-Sakia El Hamra a un coût estimé à 402,7 millions de dollars (3,6 milliards de dirhams).

Dans le cadre de la visite du ministre, il a également visité l’usine de dessalement d’eau de mer de Tarfaya, qui a été inaugurée le 24 février. Amara a souligné que l’usine avait été achevée en un «temps record» par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Le projet s’inscrit dans le cadre des derniers efforts du gouvernement pour résoudre le problème de la pénurie d’eau à Tarfaya et Laâyoune.

Selon un rapport récent du Centre d’intégration méditerranéenne (CMI), le Maroc devrait faire face à de graves problèmes liés à la pénurie d’eau à l’avenir. Blanca Moreno-Dodson, la directrice du Centre pour l’intégration méditerranéenne, a souligné que «le changement climatique ajoute une nouvelle complexité à la croissance économique du Maroc.»

Maghariba - Marocains
Maghariba – Marocains

Profitez du positionnement avantageux et de la pertinence de l’annuaire professionnel Maghariba auprès des principaux moteurs de recherche et positionnez rapidement votre entreprise en haut des résultats de recherche organiques!