La chaîne de discount turque BIM a signé un accord pour vendre 35% des actions minoritaires de sa filiale au Maroc, BIM Stores SARL, au fonds de capital-investissement Helios Investment Partners. Le journal turc Daily Sabah a cité une déclaration du BIM, annonçant la décision de la société.

Haluk Dortluoglu, membre du conseil d’administration du BIM, a déclaré que le détaillant turc avait ouvert 37 nouveaux magasins rien qu’en 2020. Les nouvelles ouvertures portent à 534 le nombre de magasins de la société au Maroc.

La décision de vendre 35% des actions de la société à la société basée au Royaume-Uni intervient après 12 ans d’activité au Maroc.

BIM et Helios termineront le processus une fois les détails finalisés entre les deux sociétés.

L’homme d’affaires turc a déclaré que l’accord avec la société basée au Royaume-Uni apporterait une contribution majeure à la durabilité de l’entreprise dans ce pays d’Afrique du Nord.

Le communiqué cite également Zineb Abbad El Andaloussi, partenaire de l’entreprise, d’Helios Investment Partners, qui a exprimé sa satisfaction quant au déménagement et à la popularité du BIM auprès des consommateurs marocains.

Elle a déclaré que la relation entre les Marocains et le détaillant turc s’est renforcée pendant la crise du COVID-19.

La décision de vente intervient après que le Maroc a exprimé des inquiétudes concernant son économie en termes de son accord de libre-échange (ALE) avec la Turquie.

L’année dernière, le ministre marocain du Commerce, Moulay Hafid Elalamy, a déclaré que l’accord avec la Turquie avait entraîné un déficit de 1,2 milliard de dollars pour le Maroc.

Il s’est également déclaré préoccupé par les textiles turcs et leur impact négatif sur l’économie marocaine, affirmant que le Maroc avait perdu 44000 opportunités d’emploi dans l’industrie en 2017.

Elalamy s’est également plaint du fait que le BIM ne vend pas de produits marocains. Le BIM a répondu aux inquiétudes d’Elalamy, affirmant que le détaillant turc n’achète que 15% des produits qu’il vend au Maroc en provenance de Turquie.

Suite à ces inquiétudes, le Maroc a décidé de revoir son accord de libre-échange avec la Turquie. En octobre, le Conseil des ministres du Maroc, présidé par le roi Mohammed VI, a approuvé un amendement à l’ALE Maroc-Turquie.

L’amendement fait partie du projet de loi n ° 54.20, que le Maroc et la Turquie ont signé le 24 août. Le nouveau texte prévoit d’imposer des droits de douane pour une période de cinq ans sur certains produits turcs énumérés dans l’accord. Les deux pays ont signé l’ALE en 2004 et il est entré en vigueur en 2006.

Maghariba - Marocains
Maghariba – Marocains

Profitez du positionnement avantageux et de la pertinence de l’annuaire professionnel Maghariba auprès des principaux moteurs de recherche et positionnez rapidement votre entreprise en haut des résultats de recherche organiques!